• Des têtes à claques !

    En attendant de continuer à vous présenter mes nombreux coups de coeur dénichés ces dernières semaines, faisons une parenthèse dans ce monde de consommation.

    Et attaquons ! Qui ? Quoi ? Comment ?

     

     


    Pourquoi ? Tout simplement car, ils m'exaspèrent ces hommes & femmes au petit pouvoir qui se prennent pour dieu le père !

    J'explique :

    Comme certains savent, suite à une période d'inactivité contrainte, et un medecin conseil qui décrète d'une inaptitude au travail de 36 mois, (oui 3 ans), puis que vous ne pouvez plus continuer un job qui implique à vous déplacer, à rester 8 heures debout. Bref, que vous devez vous reorientez...

    Donc vous faites vos 36 mois, sans trop comprendre au début pourquoi 36 mois ? Puis très vite vous comprenez les raisons dues au traitement. Passons, comme je l'ai déjà dit la page est tournée de ce côté là.

    Donc, on se retrouve à voir un conseiller à l'emploi, qui vous dit : au regard de votre expérience et de vos études... " Vous n'aurez aucun mal à vous reclasser" ! Très utile comme décision et réponse.

    Mais encore ?

    Pour résumer : Tu consultes les annonces du pôle emploi et tu te débrouilles...

    Ne misant guère sur l'aide des institutions administratives, je me prends en main comme un grand garçon.

    Je démarche des entreprises, j'envoie mon cv, je diffuse mon CV sur des sites spécialisés.

    Très rapidement, je suis démarché par des cabinets et des agences d'interim.

    On fait le point, on me fait des propositions...

    En clair, je suis une "marchandise"... Mon expérience de manager pour différentes structures dans le tourisme, l'expertise de la relation et du service à la clientèle, la commercialisation de produits font que pour ces gens là, je suis parfaitement intégrable et immédiatement dans le rôle de ... téléconseiller.

    Je ne fais pas le difficile, au regard des mois passés, de la rupture dans la vie professionnelle.

    Sauf que, je précise, ce problème de distance. En clair ? Devoir passer 1 heure et plus dans les transports à l'aller et au retour, est peu évident voire impossible.

    Les postes proposés sont la plupart de temps vers la Défense , à l'ouest de chez moi...

    Proposition n°1 ... Meetic ! Oui, d'agent de voyage, on me propose de devenir conseiller clientèle aux abonnés de Meetic et à la gestion/ surveillance des échanges en ligne... Mouarf ! Meetic, version moderne du minitel rose. Why not ? Salaire intéressant, primes... Mais 1h30 de trajet.  



    Proposition n° 2... Un cabinet me démarche à nouveau, rendez vous dans ses bureaux à Boulogne (à l'ouest de chez moi - bis), entretien rapide, un QCM de 150 questions/réponses en 30 minutes. Cela pour déterminer ton profil. Une rédaction à rédiger, où le thème est une mise en situation : Une personne a acheté un pantalon sur un site de ventes privées (devinez lequel ? Cécile de Rostand, je te passe le bonjour en passant), et ce dernier après réception ne correspond pas à la couleur commandée et ni la taille.

    Super intéressant ! Faire 0 faute, car pas de logiciel de correction. ( le thème m'ayant été dicté oralement)... Et voilà que je balise : "pantalon" ? Je ne sais plus l'écrire... Oui, j'ai un doute A ou E pour pantalon ? Si, un jour on m'avait dit que je serai à suer dvant une feuille blanche car doutant de l'orthographe de "pantalon" ! ( déespéré le garçon )...

    Puis bien qu'ayant un BAC littéraire, l'orthographe et le 0 faute, est bien le problème premier pour moi. Habitué à mon langage SMS, d'avoir toujours travaillé oralement ou sur des systèmes codés ( GDS pour les connaisseurs). Vous imaginez, l'épreuve !

    ----------------

    Autre démarchage... Nouvelle proposition... Pour être conseiller bancaire ! Yep, passons du coq à l'âne...

    Pour le compte de BNP Paribas. Je suis convié à un salon de recrutement à Paris. RDV est fixé avec la DRH, on m'avait demandé une lettre de motivation (bien que je n'avais jamais demandé à bosser pour eux). (merci à cédric et sa plume exceptionnelle, en cette occasion).

    Donc, nous sommes face à Mme BNP... L'entretien commence :

    Vous avez un client qui se présente à vous et qui veut ouvrir un CCP, comment vous l'accueillez ?

    Vas y prends moi pour un c** ? CCP à la BNP  : Je réponds, Mr, la Banque postale est en face !

    (Non, rassurez-vous,  je l'ai pensé, mais je ne l'ai pas dit).

    Puis mise en situation :

    Nous sommes dans un magasin de musique... Madame (la DRH), elle hésite entre une guitare et un piano, que faire ?

    J'avais tout prévu : Assurances vie, compte épargne, les livrets, les solutions de crédit... Mais la guitare et le piano?

    Bref...

    Et un petit dernier, où là je crois j'ai fait preuve d'une patience de dingue !

    A nouveau démarché par un cabinet... On me propose un poste de commercial en agence pour un concept au marché à fort potentiel... Le self stockage.

    Kezako ? Le type me présente tout cela sous le meilleur jour au téléphone. Je ne saisis pas trop le truc... Il me place "une piece en plus " x fois dans la conversation.

    J'ai rendez-vous avec la consultant de ce cabinet dans la semaine. Je me suis renseigné sur le net, en pensant postuler pour Shurgard.

    Je lui fais l'éloge de Shurgard et tout. Paf, il me reparle d "une pièce en plus "... Toujours aussi sur de moi :

    Oui ce sont des box, une pièce de plus ...

    Non, la société est "une pièce en plus"...

    Donc, le principe étant le même, ca va je suis retenu pour passer un entretien avec la DRH et encore dans le 92, pour être assistant d'agence. (Les perspectives de croissance étant intéressantes, je dis oui).

    RDV avec la DRH ... Tout passe bien. 

    Puis RDV avec le responsable régional et la responsable de l'agence concernée...

    (Ayant le nom de la responsable, je tape sur google), une mine d'info google. Je la retrouve, je sais qu'elle aime les chats et qu'elle est satisfaite de sa vie pro aujourd'hui, mais que si l'opportunité se présente, elle n'hésiterait pas à aller voir ailleurs.

    Mes infos en poche, RDV à l'agence du Marais...

    Accueil sinistre, une fille la trentaine à peine, de nature froide, je me présente, elle me fait patienter, le responsable étant occupé.

    Puis on m'invite dans un bureau minuscule, assis sur un bout de chaise... Et c'est parti pour 1 heure de questions réponses...

    Pour rappel :  Le but étant de louer des espaces de stockage à des gens ayant besoin d'entreposer quelques affaires. Des m3 loués chèrement avec une assurance revenant + chère que celle de mon appartement à l'année !

    On me presse comme un citron avec des questions ridicules, puis vient mon tour de poser des questions.

    Mlle la responsable est telle une porte de prison, et son collègue prétentieux à baffer est néanmoins un peu plus souriant.

    Bref, j'use de trésors de diplomatie face à ces petits chefs au service d'une boite de self stcockage.

    Puis notre entretien est terminé.

    Je n'ai pas été retenu par les deux gus du Marais. (et tant mieux, je ne m'imaginais pas à cotoyer la nana).

    La DRH me téléphone, elle me fait part de la décision. Je ne suis nullement attristé de la nouvelle. Mais elle me donne RDV à nouveau au siège pour rencontrer le directeur d'un autre service qui est intéressé par mon CV.

    Ok j'y vais, tout se passe bien... Il est ok pour me prendre... Mais ultime entretien (je ne les compte plus mes entretiens pour  la pièce en plus), je dois voir de le DG...

    On me tel le jeudi à 15 heures pour voir Mr le DG à 17 heures... (oui j'avoue, j'ai dit que je partais en vacances à New York, car ras le bol de me déplacer pour occuper le staff de la piece en plus, donc ceci explique le RDV 2 heures après l'appel).

    J'y vais, je suis reçu par Matthieu (le responsable du service), puis son DG... Un type la quarantaine, qui se présente... Il vient de la grande distribution... Puis me demande pour la xème fois de balayer mon cv, et en rapport à chaque emploi occupé, ce que j'ai aime ou pas...

    Notons, que mon CV débute avec une expérience l'année du BAC à Disneyland comme cast member...

    Donc qu'est-ce que j'avais aimé à Disney  ?

    L'esprit d'équipe, l'ambiance internationale, la diversité des clients, l'action...

    Ce que je n'avais pas aimé ?

    Le management à l'américaine, le fait que les poches des pantalons des employés soient cousues... STOOOOPPPPPP !

    Le DG est intrigué ! J'explique : C'est pour éviter que le personnel ne mette les mains dans les poches. La philosophie chez Disney étant : de siffler en travaillant (enfin de siffler dans la tête, pas en vrai bien entendu), pas de maquillage, pas de bijoux (sauf la montre pour être à l'heure), des chaussures et des chaussettes noires et ne pas mettre les mains dans les poches...

    Sourire de Mr et remarque "pertinente" : Comme ca, Minnie ne peut pas mettre la main à la poche de Mickey !

    BIG lol du DG, sourire obligé du responsable (qui ne disait mot), qui me regarde discrètement, d'un air de dire :  vas y rigole...

    Non, je ne rigole pas, je suis à l'inverse : DEPITE. Le genre de blague vaseuse de la part d'un type, qui donne l'image même du  MACHO cadre sup de base (je n'irai pas jusqu'à comparer avec les frasques passées de DSK, qui faisaient l'actu du moment). Mais voilà à quoi je pense sur le moment.

    Le DG content de sa connerie, remarque ma tronche, et dit... Mais je plaisante...

    Bref, vous devinez l'issue de cet ultime entretien, alors qu'on m'avait demandé de d'apporter ma CNI et ma carte vitale...

     

    Je crois qu'il est bon de dire certaines vérités parfois. Pour ca que je n'hésite pas à citer les noms de ces sociétés, de nommer directement ou indirectement les interlocuteurs rencontrés. Des gens qui bien souvent m'ont choqué par leur attitude blessante parfois. (En espérant, qu'ils viennent à lire tôt ou tard cela)...

    Je me dis heureusement que j'ai passé une étape difficile dans la vie, que je sais relever et répondre aux nuls de ce genre. Et que j'ai su obtenir ce que je voulais.

    Je sais que la conjoncture actuelle, est loin d être favorable au marché du travail. Je pense à celles et ceux qui sont à la recherche d'un boulot, cela pour vivre tout simplement. Encore plus lorsque tu dois justifier une absence de parcours aussi involontaire soit-elle... Devoir se retrouver face à des recruteurs est déjà compliqué, stressant, mais lorsqu'on te pose des questions aussi déplacées, hors sujet, et que tu dois en plus jouer le faux culs devant des niais, comme j'ai pu en voir. Je dis STOP ! 

     

    La fois prochaine, je vous raconte dans la série des entretiens, ceux qui se sont déroulés dans la normalité et à l'issue positive ! Oui, car j'ai rencontré aussi des gens sérieux et qui s'intéressaient à la personne en face d'eux et non pas à  jouer les pseudos psys !

    Notez que je rigole au fond de moi en narrant ces expériences, valant mieux rester sur une touche d'humour

    EDIT : Je ne peux m'empêcher ce rajout : Je reçois toujours les alertes de notre Pôle Emploi, dont cette dernière à la minute même. Poste correspondant à votre profil : " Responsable rayon de poissonnerie " ! Oui, il est vrai que j'ai un BTS tourisme ( donc les bâteaux et les océans, une partie de mon univers).


    Et toi ? Des expériences significatives face à des entretiens laborieux vécus ? N'hésites pas à commenter ;-)

     

     

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    5
    Romain75 Profil de Romain75
    Dimanche 3 Juin 2012 à 01:08

    @ Debymagazine : Non, je n'ai pas essayé. Mais comme pour le moment tout va... Je note toutefois la suggestion merci

    4
    Chryski17
    Samedi 2 Juin 2012 à 14:48
    Chryski17

    Je confirme, les DRH se prennent pour des demi-dieux...à tel point que je met la mienne en procès!

    3
    Samedi 2 Juin 2012 à 08:08

    Tu as essayé le Club Med mais au siège ? 

    Bref, des entretiens j'en passe et j'en fait passer. 

    C'est vraiment nul ces comportement, d'un autre côté heureusement qu'ils l'ont comme ça tu as pu savoir que tu ne voulais pas bosser avec eux.

    Biz

    2
    Angelique84
    Jeudi 31 Mai 2012 à 16:20

    Coucou Romain

    j'ai longuement parcouru et lu ton article et comme a ton habitude c'est tres bien raconté , franchement y'a du lourd dans tout ca ! et je suis tout a fait d'accord que la plus part des DRH se prennent pas pour des merdes ! ils sont les plus fort et sont pres a tout pour te destabilisé ... j'espere que tu trouveras bientot un job qui te correspond ! hate de lire tes prochaines mesaventures :-)

    1
    Jeudi 31 Mai 2012 à 00:36

    J'adore ce billet ! T'en a vu des vertes et des pas mûres ^^. Moi les entretiens ont toujours été une source de stress immense mais je n'ai jamais eu de comportement déplacé. Heureusement car je ne sais pas comment je réagirai avec mon caractère....



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :